Oxfam, retraites : où s’arrêtera la bêtise française ?


Publié le 25 janvier 2023




A
+

YAKA : c’est à partir de cette formule magique qu’une majorité de Français résoudrait une grande partie des problèmes du pays. Je me permets de parler des Français et non pas de certains d’entre eux car ils sont une large majorité (66 %) à soutenir l’idée d’Oxfam d’une taxe sur la fortune des milliardaires français pour combler le déficit du financement des retraites. Mais ils ne s’arrêtent malheureusement pas à ce prélèvement sur les milliardaires.

 

OXFAM France

En effet, dans son dernier rapport Oxfam a la solution pour combler le trou de 12 milliards d’euros dans le financement des retraites : taxer à 2 % les 42 milliardaires français pour combler le déficit de 12 milliards d’euros qui vont manquer cette année. C’est en quelque sorte le retour d’un super ISF car avant d’être supprimé, le taux maximal était de 1,5 % et calculé non pas sur l’ensemble de la fortune puisque l’outil de travail était exonéré et qu’un plafonnement à 75 % du revenu annuel était prévu.

De quoi donc faire fuir encore plus de milliardaires et faire réfléchir ceux qui désiraient revenir en France.

La secrétaire générale d’EELV Marine Tondelier vient de le confirmer : « Nous voulons une France sans milliardaires ».

La députée Insoumise Malthide Panot a déclaré : « le gouvernement a choisi, il préfère tuer des centaines de milliers de gens au travail plutôt que de taxer 42 personnes ».

 

Odoxa

Là encore la bêtise n’a pas de limites.

En 2021 un sondage du baromètre de l’économie réalisé par Odoxa révèle qu’une majorité de Français (66 %) choisirait de taxer les grandes fortunes pour réduire la dette.

Cette dette de 3000 milliards d’euros correspondant à l’accumulation de 50 années de dérives financières et d’engagements pris par ce même État.

 

Engagements de l’État pour la retraite

Un rapport de la Cour des comptes de 2021 affirme que l’engagement de l’État pour les pensions des fonctionnaires s’élève à 2534 milliards d’euros + 101 milliards pour les autres retraites. Soit un total de 2635 milliards d’euros à trouver dans les années à venir.

C’est dire si nous aurons besoin de beaucoup plus de milliardaires à ponctionner qu’aujourd’hui.

Si l’on voulait faire payer toutes ces dettes actuelles et à venir avec une ponction de 2 % sur les milliardaires il faudra que leur fortune atteigne un total de 131 750 milliards d’euros soit 1,3 fois le PIB mondial ! Je sais bien qu’impossible n’est pas Français mais sachant que la fortune des 400 Américains les plus riches atteint péniblement 1700 milliards de dollars nous pouvons mesurer l’incompétence de ces marchands de chimères qui ne reculent devant rien pour plaire à leurs électeurs.

 

Conclusion

Le financement des retraites doit se faire uniquement à partir des cotisations sur les salaires.

L’âge de départ à la retraite doit être porté rapidement à 67 ans et en une seule fois.

Pour obtenir une retraite décente, il faut intégrer une part de capitalisation.

Au nom de l’égalité, il convient de procéder à la suppression de tous les régimes spéciaux sans application de la « clause du grand-père » injustifiée quand le système est en crise. Pour le secteur privé l’État a bien augmenté les taux de prélèvements sans remettre en question le contrat d’embauche.

Il faut revoir les programmes scolaires pour y inclure l’enseignement de l’économie dont la quasi absence produit des étudiants qui défilent dans la rue pour leur retraite alors que rien ne peut être garanti à échéance de 50 ans.

Ces bonimenteurs doivent être sanctionnés. Ils manipulent une population qui croira de moins en moins à la politique et ils contribuent au déclin déjà engagé du pays.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *